Voyage en Malaisie

By | 25 octobre 2012

A l’occasion des vacances du National Day (fête nationale chinoise début octobre), nous sommes partis 7 jours en Malaisie.
Au programme, quelques jours dans la jungle suivis de quelques jours sur la plage, le tout lourdement saupoudré de transferts en avion, bus, pirogue, train, taxi, etc.
Nous allons publier 3 articles sur ce voyage : une présentation générale de la Malaisie, avec quelques informations pratiques sur le pays, puis les détails de notre séjour dans la jungle et du farniente sur une île paradisiaque…

 IMG_5296

La Malaisie est un pays d’Asie du Sud Est, situé tout juste au dessus de l’équateur. Il est composé de 2 grandes régions qui bordent la mer de Chine Méridionale, la Malaisie péninsulaire (au sud de la Thaïlande) et la Malaisie orientale (le nord montagneux de l’île de Bornéo). On trouve à l’extrémité sud de la Malaisie péninsulaire l’île-état-cité de Singapour, et enclavé dans la Malaisie orientale le sultanat de Brunei.

Le climat est un climat équatorial humide : il y fait donc chaud (25 à 30°C) toute l’année, et il y pleut quasiment tout le temps. Mais rassurez vous, la pluie n’est pas en continu, et certaines régions ont des saisons plus marquées… Nous n’avons eu de la pluie que 3 nuits au total lors de notre séjour !

Il y a environ 27 millions d’habitants en Malaisie, majoritairement en Malaisie péninsulaire. La majorité est d’origine malaise, puis chinoise et enfin indienne. La principale religion est l’islam (c’est d’ailleurs la religion d’état), pratiquée par les malais, puis viennent ensuite les religions chinoises et hindouiste.

Les citoyens de la Malaisie sont les Malaisiens, à ne pas confondre avec les Malais qui sont les habitants d’origine de la Malaisie… La langue nationale est le bahasa malaysia, parlées surtout par les Malais, mais les Malaisiens parlent aussi anglais (ouf). Enfin, les minorités parleront aussi leur langues ou dialectes d’origine ; nous avons souvent entendu du mandarin en Malaisie, mais nous avons aussi rencontré des Malaisiens d’origine chinoise qui ne parlaient pas le mandarin !

La monnaie locale est le Ringgit malaisien, un Euro valant à peu près 4 Ringgit (abrévié en RM, ou parfois MYR). On trouve des distributeurs de billets prenant les cartes Visa dans les grandes villes, mais pas si fréquemment que cela. Unionpay est plus répandu. Par contre, les grands hôtels et restaurants acceptent le paiement par carte Visa sans difficulté.
Quelques exemples de prix :
– repas au restaurant 30 à 50 RM
– taxi 1h dans la jungle 80 RM
– soda dans un restaurant 4 RM

L’islam est bien présent en Malaisie. Ainsi, l’appel à la prière est audible quasiment partout dans le pays (bon, ok, sauf au fin fond de la jungle) du fait du grand nombre de mosquées ; les femmes sont souvent voilées, et il est impossible de trouver du porc en cuisine. On trouve aussi des temples bouddhiques, ainsi que des lieux de culte chinois.
On trouve des drapeaux malaisiens partout dans le pays, souvent associés à d’autres drapeaux (probablement le drapeau de la région, mais nous n’en sommes pas sûr).

 

 IMG_5409

Nous sommes partis du 28 septembre au 6 octobre :
– 28 septembre : départ de Shanghai dans l’après midi vers Kuala Lumpur (5 heures de vol), puis nuit sur place
– 29 septembre au 1er octobre : nous avons séjourné dans un hôtel situé dans le parc national du Taman Negara, presque au coeur de la jungle.
– les 1er et 2 octobre : transfert du Teman Negara vers une des Perhentian Island, avec une halte à Kota Bharu
– du 2 au 5 octobre : farniente sur Pulau Perhentian Kecil, avant de retraverser la Malaisie péninsulaire vers Kuala Lumpur, puis Shanghai
Nous n’avons donc pas visité Kuala Lumpur ni Kota Bharu faute de temps.

 IMG_4830

On a tout de même réussi à faire une petite photo des tours Petronas

Les transferts
Nous souhaitons vous parler dans cet article des transferts.
En effet, nous avons eu l’occasion de tester à peu près tous les modes de transport existants sur la planète, hormis peut être le deltaplane et la moto. Et la montgolfière. Bref, outre l’avion, le minibus et le taxi, nous avons aussi pris :

la pirogue

 IMG_4839

 IMG_4840

 IMG_4841

 IMG_4868

le train de la jungle

(Kuala Lipis, sa gare et son train)

 IMG_5157 

 IMG_5160 

 IMG_5155 

 IMG_5159 

 IMG_5188 

 IMG_5183 

le bateau 

 IMG_5205

Non, ce n’est pas le bateau que nous avons pris pour se rendre sur l’île!

 IMG_5209

 IMG_5214

 IMG_5215

 

Le plus dur n’est pas la variété, mais le temps passé dans les transferts ! La Malaisie, c’est grand, et passer d’un point à un autre prend du temps.
Par exemple, pour aller de Shanghai au Taman Negara :
– avion de Shanghai à Kuala Lumpur : 5h de vol
– voiture de l’aéroport à l’hôtel : 1h
– le lendemain, voiture de l’hôtel jusqu’à l’embarcadère de Kuala Tembeling : 4h
– pirogue de Kuala Tembeling à Kuala Tahan (entrée du parc) : 3h
Et tout ca, sans compter les temps d’attente (surtout à l’aéroport) !

Pour aller du Taman Negara jusqu’aux Perhentian Island :
– re-pirogue de Kuala Tahan à Kuala Tembeling : 3h
– taxi de Kuala Tembeling à Kuala Lipis : 1h
– attendre le train (les transferts, ce n’est pas toujours réglé à la minute près !!) : 2h
– de Kuala Lipis à Wakaf Baharu : 5h de train
– de la gare de Wakaf Baharu à l’hôtel à Kota Bharu : 1/2h de taxi
– le lendemain, de l’hôtel de Kota Bharu à l’embarcadère de Kuala Besut : 1h de taxi
– de Kuala Besut à Kecil Perhentian : 1h de bateau

Les hôtels
Nous avons (partiellement) organisé notre voyage avec l’aide d’une agence française ; elle était notamment chargée des réservations des hôtels et de certains transferts. Nous avions bien précisé que les chambres devaient avoir un lit pour nous et un lit pour Nathan…
Nous avons séjourné dans des hôtels à Kuala Lumpur, Kota Bharu et bien évidemment au Taman Negara et sur Perhentian Island.
Autant les hôtels au Taman Negara et sur les Perhentian Island étaient très bien (à quelques détails près), autant nous avons un peu galéré pour l’hôtel à Kuala Lumpur et à Kota Bharu.

A Kuala Lumpur, l’hôtel nous a d’abord fourni une chambre avec… 2 lits 1 personne ! Pas très pratique à 3 ! Après avoir expliqué la situation l’hôtel nous a dit que si nous voulions 3 couchages (1 lit 2 places et 1 lit 1 place), il faudrait payer un supplément. En fin de compte, nous nous sommes arrangés pour être installés dans une chambre avec un grand lit 2 places. Si Nathan a bien dormi, ce ne fut pas notre cas !

A Kota Bharu, même gag : l’hôtel n’avait qu’une chambre avec un grand lit. Après avoir râlé un peu, ils se sont finalement rendu compte que c’était bien précisé 3 lits sur la réservation, et nous ont installé un lit supplémentaire.
Cependant, l’hôtel offrait un beau panorama sur Sungai Kelantan, la rivière qui borde la ville. 

A noter : nous n’avons pas pris de traitement anti-paludéen. L’agence de voyage nous ayant précisé que cela n’était pas nécessaire pour la Malaisie péninsulaire mais seulement conseillé pour Bornéo.