Voyage aux Philippines

By | 10 avril 2013

Le 4 avril, c’est la Fête des Morts en Chine. A cette occasion, nous avions une semaine de vacances que nous avons passée aux Philippines, avec comme programme : farniente sur une plage déserte.

Nous allons détailler notre voyage sur 2 articles, le premier (celui-ci) donnant quelques informations générales sur les Philippines et les détails sur les trajets, le second décrivant notre séjour à Carabao Island proprement dit.

Tout d’abord, un petit mot pour signaler que nous sommes très satisfaits de notre séjour, et que par conséquent nous souhaitons donner le lien vers l’agence de voyage qui nous a aidé à l’organiser : Travel Stone est une agence de voyage basée à Beijing, avec une représentation à Shanghai, qui propose des voyages sur mesure dans toute l’Asie.

www.travel-stone.com & leur blog de voyage (plutôt intéressant) : travelguide.travel-stone.com

IMG_7882

Quelques généralités sur les Philippines

Flag_of_the_Philippines

Les Philippines sont un archipel de plus de 7000 îles délimitant l’est de la Mer de Chine méridionale, entre l’île de Bornéo au sud et l’île de Taiwan au nord. Le climat est tropical, ce qui veut dire qu’il y fait entre chaud et très chaud, mais jamais trop froid. La majeure partie du pays subit la mousson de juin à septembre bien que ces dernières années cette saison ait tendance à se décaler dans l’année (jusque décembre). Cependant le climat varie beaucoup d’une région à l’autre… Nous étions dans l’archipel de Romblon, à la limite nord de l’archipel des Visayas. Dans notre cas, la saison sèche avait commencée depuis mars et devrait se poursuivre jusque juin, mais les précipitations n’étant pas marquées, on peut y partir de décembre à juin – si vous n’avez rien suivi, vous y reviendrez quand vous organiserez concrètement votre voyage. Les Philippines subissent aussi et malheureusement les typhons de juin à novembre, régulièrement dévastateurs dans le centre et le nord du pays (Luzon et les Visayas).

Il y a un peu moins de 100 millions de Philippins, qui parlent environ 170 dialectes différents – pas tous en même temps ! Cependant vous arriverez à vous faire comprendre basiquement en anglais. La plupart des Philippins sont catholiques et on trouve des églises un peu partout. Les Philippines vivent principalement de 2 ressources : l’agriculture et plus particulièrement la noix de coco (1er producteur mondial) et… la diaspora philippine qui assure 10% du PIB du pays ! Bien qu’en forte croissance, le tourisme reste bien moins développé que dans d’autres pays d’Asie du Sud Est (Vietnam, Thailande…), ce qui n’empêche pas de faire des Philippines une destination intéressante, au contraire.

 IMG_7435

 IMG_7769

 IMG_7770

Ananas / Mangues et chèvre (regardez bien elle est juste à côté !)

 IMG_7771

 IMG_7772

Mangues / Papayes

La monnaie local est le peso, qu’on trouve en billets de 500, 200, 100, 50 et 20, et en pièces de 10, 5 et 1 peso. A l’heure actuelle, le taux de change est d’environ 1 euro pour 50 pesos. Le dollar américain est aussi accepté bien que très contrôlé si vous sortez une grosse coupure : mon billet de 100 USD à l’aéroport a fait l’objet de toutes les attentions possibles et imaginables afin de déterminer si c’était un vrai. Attention au très fréquent « sorry no change » (désolé, pas de monnaie) si vous payez avec une grosse coupure… Le pourboire est bienvenu, par exemple en arrondissant à la dizaine supérieur (sauf si vous achetez pour 2 pesos, n’exagérons pas). Nous avons eu un peu de mal à retirer de l’argent dans les distributeurs ; lors de notre dernier retrait sur place, le distributeur nous a prélevé une commission de 200 pesos parce que la carte était étrangère – nous précisons que nous utilisons une carte bancaire avec une option ‘sans frais’ pour un retrait partout dans le monde, dans n’importe quelle banque.

Quelques exemples de prix
– 1 course en yellow taxi depuis l’aéroport de Manille vers le quartier de Pasay (30 mn) : 250 pesos
– 1 course en taxi normal depuis le quartier de Pasay vers l’aéroport de Manille (30 mn) : 150 pesos
– 1 paquet de Marlboro rouge : 55 pesos
– 1 bière à l’hôtel à Carabao Island : 80 pesos

Les trajets

 IMG_7397

L’avion à l’arrivée à Manille : notez les pare-soleil pour avion…

Nous sommes partis du vendredi 29 mars au samedi 6 avril. A l’aller, nous avons décollé le matin de Shanghai direction Manille (~3h30 de vol), puis ensuite un vol intérieur jusqu’à Kalibo sur l’île de Panay, suivi d’une heure de route jusqu’à l’embarcadère de Catlican, et enfin une heure de bateau pour rejoindre l’hôtel sur Carabao Island. Le transfert en bateau s’est fait de nuit, sur un bangka (celui de l’hôtel), une embarcation traditionnelle à balanciers. Ce fut sportif et très impressionnant !

 IMG_7444

Le bangka de l’hôtel

Une info qui pourrait être intéressante pour le transfert à Manille. Il y a 3 terminaux à Manille. En général, les vols internationaux arrivent à NAIA2 et les vols domestiques partent de NAIA3. Il existe une navette gratuite qui vous emmène d’un terminal à l’autre mais avant de rejoindre le départ de la navette, qui n’est pas très bien indiqué, vous passerez devant des personnes habillées comme le personnel de l’aéroport et qui vous proposeront de prendre la navette pour l’autre aéroport pour seulement 1000 pesos (!). Après quelques hésitations, calculs mentaux pour retrouver le prix en euros, et aller-retour autour des portes du terminal, Mamath a trouvé dans le guide touristique la mention d’une navette gratuite et Jethro a découvert la pancarte qui mène à la navette gratuite, bien cachée juste derrière les agences de taxi. Bref, cherchez bien, il y a un moyen de passer d’un terminal à l’autre gratuitement.

Au retour, nous avons repris le bangka de l’hôtel jusqu’à Catlican, maus plutôt que de reprendre l’avion à Kalibo à une heure de route, nous avons pris un vol directement depuis Catlican vers Manille. Ensuite il a fallu rejoindre l’hôtel où nous passions la nuit. A l’aéroport de Manille, vous avez le choix entre 2 types de taxis pour vous rendre en ville : les « taxi-coupons » ou les « yellow taxis ». Les 2 sont officiels donc peu de risques d’arnaque. Les taxi-coupons fonctionnent avec des coupons à prix fixes, selon l’endroit où vous allez dans Manille. Ce sont en général des 4×4 blancs. Juste à coté, vous trouverez les yellow taxis, ou plutôt la file d’attente pour les yellow taxis – nous avons attendu une heure, les taxis arrivant au compte goutte… Les taxi-coupons sont 2 à 3 fois plus chers que les yellow taxis, qui fonctionnent avec un compteur mais sont moins confortables que les taxi-coupons. Il existe une 3ème alternative en terme de taxi que nous n’avons pas essayé, qui est de remonter au niveau des départs et héler un taxi « normal » qui vient de déposer un client… Ceux-ci sont en effet moins chers que les yellow taxis.

 IMG_7953

Un tricycle pour nous emmener du bateau jusqu’à l’aéroport de Catlican 

 IMG_7956

Le petit avion de Catlican à Manille

 IMG_7974

Un Jeepney : sorte de mini-bus à Manille

 IMG_7963

La queue pour prendre le taxi à l’aéroport de Manille

A suivre : nos vacances sur l’île de Carabao Island (avec beaucoup plus de photos !!)